Nouvelle image, même vision!

Accueil

Objectif de 4,4% d’immigrants francophones atteint…mais ne croisons pas les bras !

Le ministre d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), Sean Fraser, a annoncé hier une nouvelle importante concernant l’atteinte de l’objectif de 4,42% en termes d’admission de résidents permanents et résidentes permanentes d’expression française ailleurs qu’au Québec.

Selon les chiffres du ministère, le Canada a accueilli 16 300 immigrants francophones en 2022, soit une augmentation de 450% par rapport aux années précédentes.

Cette annonce a été faite, lors d’une conférence de presse à l’école francophone Franco Cité à Sturgeon Falls (Ontario), en présence de Marie France Lalonde, Secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, qui représente la circonscription d’Orléans, ainsi que  Yves-Gérard Méhou-Loko, Vice-président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).

Le Ministère, par la voix de Marie France-Lalonde et Sean Fraser, s’est félicité de cette annonce et a indiqué que cette réussite est attribuée aux initiatives fédérales mises en place, comme “la voie d’accès temporaire à la résidence permanente”. Une initiative lancée en 2020 visant à faciliter l’accès à la résidence permanente pour les travailleurs qualifiés et les étudiants étrangers qui avaient des compétences en demande au Canada. Elle a permis à de nombreux immigrants francophones de s’établir au Canada et de contribuer à la croissance économique.

Parmi les mesures citées, est l’ouverture d’un bureau d’immigration à Yaoundé au Cameroun qui a contribué à cibler les francophones en Afrique subsaharienne.

En outre, l’IRCC a également souligné l’importance des initiatives communautaires qui ont également joué un rôle-clé dans l’atteinte de cet objectif tant attendu. Le ministère a entre autres souligné le rôle des communautés francophones accueillantes. En effet ces dernières sont un atout précieux pour les nouveaux immigrants francophones, offrant un soutien et une aide pour s’adapter à la vie au Canada. Ces initiatives ont permis aux immigrants francophones de se sentir chez eux et développer un sentiment d’appartenance à leurs communautés francophones, permettant ainsi une intégration plus facile.

L’objectif a été atteint avant l’échéance de fin 2023, ce qui est un grand succès pour l’IRCC et une preuve de la volonté du Canada de continuer à accueillir et à intégrer les immigrants francophones dans la société canadienne. Cela contribuera à renforcer leurs liens entre les communautés francophones et acadiennes du Canada et à contribuer à la diversité culturelle du pays.

D’autre part, le vice-président de la FCFA, a indiqué que malgré ces chiffres encourageants, le gouvernement doit établir de nouvelles cibles plus élevées encore, assorties d’une politique en immigration francophone et de programmes taillés sur mesure sur les réalités des communautés francophones. Pour y parvenir, la FCFA propose une cible de 12% dès 2024 et cette cible-là ira en croissance jusqu’à 20% en 2036 ce qui permettra de renverser essentiellement le déclin démographique de la francophonie hors Québec.

Il est important de souligner que l’immigration francophone est essentielle pour assurer la vitalité et la pérennité des communautés francophones et acadiennes au Canada. Ces communautés jouent un rôle fondamental dans la promotion et la survie de de la langue française et de la culture francophone au Canada.