Nouvelle image, même vision!

Accueil

Les conférenciers du Forum provincial virtuel 2021 des RIFO

Forum provincial virtuel 2021

Nous sommes impatients de vous accueillir au Forum provincial virtuel 2021 des Réseaux en immigration francophone de l’Ontario, qui se tiendra  les 24, 25 et 26 novembre!

Nous l’avons promis, c’est un évènement incontournable, porté par des panélistes et des conférenciers de renom issus de la sphère communautaire et universitaire, pour échanger et réfléchir sur tous les aspects liés au sentiment d’appartenance es nouveaux arrivants à la communauté francophone de l’Ontario

Attendez-vous à 3 journées interactives de débats, d’ateliers/tables rondes et conférences pour démystifier la thématique de cette années et vous permettre de façonner l’immigration francophone de demain.

Yao

Pop, Groovy, Funk par moment et Soul dans son ensemble, Yao, avec sa voix de baryton, réussit à nous charmer par l’univers chaleureux de sa douce poésie et par son audace artistique.

Fidèle à son écriture imagée – empreinte d’une très grande sensibilité – Yao nous rappelle la richesse textuelle du rap français de MC Solaar ou Oxmo Puccino. Sa singularité : son côté pop éclectique ; Où les univers musicaux se succèdent et s’entrelacent à travers les frasques textuelles de ce poète.

Après s’être largement distingué sur la scène canadienne-française avec son album “Perles et Paraboles” (Intello-Productions, 2013), dont les fruits ont été 7 nominations au Gala des prix Trille Or 2015 (par l’APCM – Association des Professionnels de la Chanson et de la Musique), Yao a reçu en octobre 2015, le prix Édith-Butler de la Fondation SPACQ (Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec.)

Son dernier projet, « Lapsus » (Intello-Productions, 2016), est entré 24e du Top 200 des nouveautés francophones sur iTunes Canada, dans la catégorie « French Pop. » Une création tout simplement personnelle et captivante, qui lui a valu 2 nominations aux Gala des Prix Trille Or 2017 («Meilleur auteur, compositeur ou auteur-compositeur» et «Export Ontario (l’artiste ontarien qui s’est le plus illustré à l’extérieur de la province.)»

En 2019, avec 7 nominations au Gala des Prix Trille Or, il remporte alors le top 3 des prix les plus convoités comme «Artiste de l’année», «Spectacle de l’année», ainsi que le prix «Coup de cœur des médias.»

Actif sur la scène comme en dehors, à titre d’artiste-entrepreneur, il a reçu en novembre 2018, la Médaille commémorative du Sénat, soulignant le 150e anniversaire de la Confédération du Canada – une distinction visant à souligner ses réalisations ainsi que son implication dans la communauté, via son art et son travail de promotion de la diversité culturelle, à travers le pays.

Et grâce à son travail d’artiste-éducateur, le prix Artiste-éducateur de la Fondation des arts de l’Ontario lui a été décerné en 2018.

Après de nombreux spectacle à l’échelle nationale (dans 9 provinces sur 10, et 1 territoire sur 3), ainsi qu’à l’internationale (France, Madagascar, Algérie, Tunisie et Maroc, Cap-Vert), Yao, avec ses musiciens, propose un spectacle personnel, vibrant et captivant, que vous voudrez voir plus d’une fois.

Luisa Veronis

Luisa Veronis est professeure agrégée au Département de géographie, environnement et géomatique et titulaire de la Chaire de recherche sur l’immigration et les communautés franco-ontariennes à l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur les géographies sociales et politiques de l’immigration, de l’établissement et de l’intégration des immigrants et des réfugiés dans les villes canadiennes, avec un intérêt particulier pour l’immigration francophone en contexte minoritaire.

Aurélie Lacasagne

Aurélie Lacasagne a obtenu son doctorat en science politique à Science Po Bordeaux (France). Elle a immigré dans le Nord de l’Ontario il y a 20 ans. Ces 15 dernières années, elle s’est impliquée dans différents comités sur l’immigration francophone à Sudbury. Elle est membre du Conseil de gouvernance et du Comité permanent sur l’immigration francophone en situation minoritaire du Partenariat Voies vers la prospérité. On peut l’entendre régulièrement sur les chaines publiques d’information. Elle est actuellement professeure invitée à l’École supérieure d’affaires publiques et internationales, Université d’Ottawa.

Audrey Debruyne

Originaire de France. Elle est diplômée d’un Master Métiers du développement culturel et du patrimoine, d’une Licence de commerce électronique et d’un Bac en multimédia et communication. En arrivant au Canada en 2012, elle prend conscience lors de sa participation au Forum mondial de la langue française organisé par l’Organisation Internationale de la Francophonie qu’elle a tout intérêt à quitter le Québec pour aller travailler dans une province anglophone afin d’être à son tour une ambassadrice de la langue française et des cultures francophones. Elle arrive à Thunder Bay en 2012 pour travailler comme agente de communication à l’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario. Très rapidement elle s’implique au sein du Club canadien-français de Thunder Bay dont elle deviendra la présidente en 2015. Tout en continuant la tradition avec les activités phares du club, elle est à l’initiative des soirées slam et du projet « Oraliture, jouons avec les mots » avec notamment la création de la chorale francophone de Thunder Bay. En 2015, elle rejoint le Conseil scolaire de district catholique des Aurores boréales comme responsable de la construction identitaire et débute ses chroniques sociales et culturelles à l’antenne de Radio Canada au Matin du Nord pendant près de deux ans. En 2017 elle devient agente de communication au conseil scolaire et engage un tournant au CCF qui devient le Club culturel francophone de Thunder Bay. Prônant l’ouverture sur les autres, le respect des traditions, la transmission du patrimoine et l’inclusion des immigrants, Audrey Debruyne aime créer des liens et connecter les gens entre eux. « Rendre visible l’invisible » est son leitmotiv. Elle reçoit en 2018 le prix de la ville de Thunder Bay “Citizens of Exceptional Achievement Awards Winners” et en 2019 est nommée Chevalière de l’Ordre de la Pléiade par la Section de l’Ontario de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Gouled Hassan

Originaire de Djibouti, un pays d’Afrique de l’Est, Gouled Hassan est un professionnel de la gestion, qui est connu pour son grand enthousiasme. Dans sa vie professionnelle, Gouled a travaillé comme chef de projet dans nombreux initiatives. Au cours des 22 dernières années, il a investi sa passion et son intellect pour encourager des initiatives fondées sur des valeurs telles que l’inclusion, le multiculturalisme, l’innovation et la redevabilité. En tant que francophone et membre d’une minorité visible, et grâce à sa vision globale et à son expérience tant au niveau local et international, il connaît les défis auxquels sont confrontées les minorités francophones. Lorsqu’il ne travaille pas comme gérant de projet, il consacre son temps libre à siéger à divers comités et conseils liés à la promotion de la diversité. Poussé à lutter contre le racisme et l’exclusion des minorités, cet activiste et conférencier résume ses convictions comme suit: être soi-même, dépasser ses limites, être ouvert aux autres, soutenir les personnes à risque et s’en tenir à ces principes.

Azza Youssef

Une personne dynamique et versatile spécialisée en psychologie et marketing qui détient une expertise pratique en processus de travail communautaire et leadership. Par son approche dynamique, son leadership visionnaire et rassembleur, ses qualités d’ambassadrice et son sens de la communauté, Azza possède de solides habiletés de gestion, lesquelles ont été éprouvées à maintes reprises au sein de différents organismes qui oeuvrent dans les domaines de marketing, l’éducation et des services sociaux , notamment lors de son passage et son role comme étant la coordonatrice des programmes à l’Assemblée des communautés francophones de l’Ontario Durham-Peterborough (ACFO-DP) et présentement superviseur des programmes et services étudiants à la Cité Toronto. De même, Azza possède une solide expérience de plusieurs années en animation communautaire et gestion de projet ; elle a livré et mené des cours à la Cité Toronto en relation publique, elle a (co-organisés plus de 30 événements et réunions communautaires, plusieurs ateliers, cours, formations et webinaires à des publics variés (groupes de femmes, de jeunes, de nouveaux arrivants ainsi d’organismes communautaires, et professionnels de marketing.

Delphine Derome

Agente de projets pour le Nord de l’Ontario à l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario. Son rôle est de coordonner la mise en œuvre du programme Effet multiplicateur Nord et d’autres projets qui favorisent le développement des communautés francophones ontariennes.

Moise Zahoui

Originaire de la Côte d’Ivoire, est arrivé au Canada en 2015 avec sa famille. Il a travaillé dans le domaine du cinéma, de la gestion des projets et de la religion dans son pays. Arrivé au Canada, il a suivi une formation en informatique au collège Boréal. Il devient l’ agent d’appui du projet de la Communauté francophone accueillante de Sudbury (CFA de Sudbury) en 2018 puis il devient l’ agent de développement du centre nord au Réseau de soutien à l’immigration francophone du nord de l’Ontario en avril 2020. Depuis septembre 2020, il est le coordonnateur des services en immigration au Centre de santé communautaire du Grand Sudbury.

Elise Edimo

Agente de liaison du projet de « Communauté Francophone Accueillante » (CFA) dans la ville de Hawkesbury, un projet du Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’Est de l’Ontario. Avant d’Occuper ce poste en 2020, elle était agente de projet du Réseau de soutien à l’immigration francophone pour la région de Stormont, Dundas, Glengarry et Prescott Russell depuis 2012.

Mme Edimo est originaire du Cameroun où elle a fait ses études universitaires et décroche un baccalauréat en sociologie et anthropologie. Elle a également fait des études au Canada et est détentrice d’un diplôme en gestion de projet et de consultante en immigration.
Mme Edimo a travaillé aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur à but non lucratif. Elle a notamment travaillé à MTN Cameroun un des piliers dans le domaine de la téléphonie mobile en Afrique. Au Canada elle a fait un court passage au RDÉE Ontario avant de rejoindre le Réseau d’immigration.

Son engagement et son sens de leadership lui a permis de créer des partenariats avec des municipalités, des représentants des ministères, des territoires, des organismes communautaires. Elle maitrise les enjeux de l’immigration francophone ainsi que les défis auxquels sont confrontés les immigrants francophones en zone rurale et semi-rurale.

Body Ngoy

Originaire de la République démocratique du Congo, Body Ngoy a immigré au Canada en 1992. Après avoir complété sa dernière année d’études secondaires à Toronto et ses études en sciences sociales (concertation économie) à l’Université d’Ottawa, il intégra le marché du travail. Adepte et amoureux de la formule des entreprises sociales et solidaires, Body fonde la Coopérative Franco-Présence en 2003, qui favorisait les liens interculturels entre les communautés issues de la diversité et les communautés francophones et francophiles
caucasiennes établis dans l’est de l’Ontario.
Récipiendaire du Top 25 des immigrants au Canada en 2009 et l’un des membres fondateurs de la coalition des Noirs francophones de l’Ontario (CNFO), Body a participé à différentes initiatives et organisations communautaires en Ontario au sein desquelles il a occupé des postes d’administrateurs au cours de ces deux dernières décennies.
Auteur de six bandes dessinées comme outils d’éducation et de sensibilisation à la diversité culturelle canadienne, Body est actuellement conseiller principal chez BoXia pendant qu’il occupe le poste de directeur général par Intérim du REPFO (Regroupement ethnoculturel des parents francophones de l’Ontario). Body Ngoy a servi à la circonscription d’Ottawa-Vanier à titre d’Adjoint de l’Honorable Mona Fortier et spécialiste des dossiers de l’immigration de 2016 à 2020 et a également travaillé pour le regretté Honorable Mauril Bélanger de 2006 à 2009.

Fété Ngira-Batware Kimpiobi

Née en RD Congo. Licence en relations internationales à l’Université libre de Kinshasa. Arrivée au Canada depuis plus d’une vingtaine d’année. Vit dans la région du Niagara. Directrice Générale de l’organisme francophone SOFIFRAN. Écrivaine et autrice de trois livres donc trois au Canada. Motivatrice communautaire et paneliste à diverses rencontres culturelles et artistiques. Conférencière à des colloques internationaux sur la philosophie et la sagesse africaine en Afrique et en Europe. Membre du conseil des gouverneurs de l’Université de l’Ontario Français, du Conseil d’administration de la Fondation Franco-ontarienne, de la Coalition des Noirs francophones de l’Ontario, etc. Puise son inspiration dans ses souvenirs d’enfance au village , là où la Nature chuchote sa sagesse à ceux qui ont des oreilles pour l’entendre, la patience pour L’écouter et l’éloquence pour conter.

Sa devise : là où tu es semé(e), il te faut fleurir.

 Marie-Eve Filteau

Née en RD Congo. Licence en relations internationales à l’Université libre Marie-Eve Filteau travaille depuis 2014 sur des questions d’intégration et d’établissement au sein des communautés francophones ne situation minoritaire. Elle est actuellement directrice-adjointe de l’équipe responsable des politiques en appui à un Parcours d’intégration francophone, au sein du Secteur de l’établissement et de l’intégration à IRCC.

 Faten Djoudad

Faten Djoudad, Agente de projet Ottawa pour le RSIFEO

Je suis Algérienne résidente à Ottawa depuis une année .

J’ai fait des études en gestion des ressources humaines et en administration des affaires et je suis diplômée de l’école de commerce ESGCI d’un MBA en gestion d’entreprise spécialisé en marketing et management .

Avant d’arriver au Canada, j’ai travaillé en tant que responsable marketing et communication et j’ai également été responsable d’audit interne du système de management de la qualité aux exigences du référentiel ISO9001.

Au Canada, j’ai été agente de connexions communautaires au CESOC, avant de rejoindre mon poste actuel au sein de l’équipe du RSIFEO.

 Amadou Ba

Historien, chercheur et écrivain, Dr Amadou Ba est titulaire d’un Doctorat en Histoire, d’une Maîtrise en Science Politique et d’un Baccalauréat en Enseignant. Présentement, Amadou Ba enseigne l’Histoire de l’Afrique à Nipissing University (North Bay ON). Il donne aussi des cours à l’École des Sciences de l’Éducation et au département de Science Politique à l’Université Laurentienne (Sudbury ON). Il est l’auteur de quatre livres dont:

L’Afrique des Grands Empires (7e-17e siècles) : 1000 ans de prospérité économique, d’unité politique, de cohésion sociale et de rayonnement culturel, Editions AB, 2020.

L’histoire oubliée de la contribution des esclaves et soldats noirs à l’édification du Canada (1604-1945) paru aux Éditions Afrikana, Montréal, octobre 2019.

Les militaires Ouest-africains dans la conquête et la Colonisation de Madagascar 1895-1960, Éditions Harmattan Études Africaines en 2012

Amadou Ba est également auteur de plusieurs articles dans des revues scientifiques et universitaires au Canada, en France et au Sénégal. Conférencier notamment pour partager ses recherches sur l’histoire des Noirs au Canada et en Amérique du Nord, Amadou Ba mène des recherches sur l’Histoire de l’Afrique précoloniale, coloniale et post indépendance. Enfin il est présent dans le milieu communautaire francophone en Ontario et au Canada.

 Ida Tshombe

Mme Ida Tshombe est originaire de la république démocratique du Congo. Elle est arrivée au Canada en 1998 dans le cadre du programme de regroupement familial pour rejoindre son époux qui à l’époque était établi dans la ville de Windsor en Ontario.

Depuis 2015, Mme Ida Tshombe travaille comme agente de soutien dans le Contexte de la Cour de la famille a Good Shepherd Centre/ Women’s Services un organisme communautaire qui offre divers services aux familles de la région.

 Mirela Dranca Brazeau

Mirela Dranca Brazeau est la responsable du programme d’établissement du CÉSOC, organisme à but non lucratif œuvrant auprès des nouveaux arrivants francophones pour lequel elle travaille depuis bientôt 12 ans.

Titulaire d’un Baccalauréat en éducation et ayant une expérience de travail comme enseignante au niveau collégiale de son pays d’origine, (la Roumanie), Mirela a tenté sa chance et a décidé de s’établir dans la région de la capitale nationale où elle vit depuis 16 ans. Une fois sur place, elle a pris la décision de changer de profession, en faisant un retour sur les bancs d’école, et se diriger vers les profondeurs du domaine du travail social, qui, depuis, lui permet de s’épanouir constamment. Intéressée par les problématiques touchant les personnes défavorisées, Mirela a appuyé et elle continue de le faire , en tant que bénévole, les services œuvrant auprès des femmes battues/agressées sexuellement et les personnes âgées souffrant d’Alzheimer.

 Julie Jardel

« Passionnée par les arts, la sociologie, la diplomatie et le secteur des organismes à but non lucratif, Julie Jardel est titulaire d’une maitrise en gestion de projets internationaux de l’Institut d’Études politiques de Paris (Sciences Po). Elle détient de l’expérience en coordination événementielle, marketing et financement de projets dans plusieurs pays. 

Après avoir complété un Bachelor of Arts sur le campus Euro-américain de Sciences Po à Reims (France) et effectué un stage au bureau des affaires culturelles de l’Ambassade des États-Unis à Paris, elle part étudier les relations internationales et les arts pendant un an à l’University of Southern California à Los Angeles (USA). En 2017, elle pose ses valises à Windhoek (Namibie) pour travailler au sein de l’Ambassade de France et du Centre culturel franco-namibien. Cette expérience lui permet de confirmer sa passion pour la gestion de projets culturels et les services aux francophones en milieu minoritaire, ainsi que pour la vie à l’étranger. 

Après la fin de ses études en 2018, elle s’installe au Canada, ayant obtenu le poste de coordinatrice culturelle du Centre francophone Hamilton (CFH). Entre 2019 et 2021, elle assure la réalisation des grands projets de l’organisme, comme le festival FrancoFEST et les camps de jour, tout en ajoutant de nouvelles idées créatives à la programmation socio-culturelle du CFH. A travers ses expériences de bénévolat en milieu associatif et festivalier, comme au sein de son emploi, Mme Jardel a toujours à coeur de contribuer à créer des ponts entre les différentes cultures de sa communauté d’accueil. En avril 2021, elle devient la nouvelle directrice générale du Centre francophone Hamilton et continue ainsi de participer avec fierté à l’épanouissement des francophones de la grande région de Hamilton.» 

 Bonaventure Otshudi

Bonaventure Otshudi a émigré au Canada en 1992 et est directeur des services aux nouveau arrivants au Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara .Diplômé en sciences économiques de l’Université de Zagreb en Croatie en 1991, Bonaventure Otshudi  possède plus de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’immigration et des refugiés. Très dévoué et engagé dans la défense des refugiés et des immigrants, il a une très bonne connaissance des besoins des réfugiés et des immigrants. Il a occupé, entre autres, le poste d’adjoint de recherche du Projet ACCES, conduit par l’université de Waterloo sur comment venir en aide aux immigrants et réfugiés victimes de traumatisme de guerre et de violence organisée. Il a été coordinateur adjoint du programme Accueil pour les nouveaux arrivants (Host Program à SISO) en 1998 et 1999, puis est entré au Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara en 2001 tout d’abord comme travailleur communautaire puis comme travailleur en santé communautaire avant de prendre la direction des services d’établissement et d’adaptation depuis 2007. Il a participé à la création et à la mise en place des nouveaux programmes et à l’élargissement des services d’établissement du Centre de santé qui répondent aux besoins des francophones des régions de Hamilton et du Niagara.

Depuis ses débuts au Centre, Bonaventure a participé activement à la réalisation des programmes pour les nouveaux arrivants au site de Hamilton puis dans la région de Niagara. Il a ainsi contribué à l’obtention d’un financement stable du ministère de l’Immigration, Réfugiés, Citoyenneté Canada (IRCC) en 2007, ensuite à l’obtention du programme d’établissement dans les écoles (TÉÉ)  et de connexions communautaires .

Très engagé dans la communauté, Bonaventure a occupé le poste de directeur provincial de OCASI de 2013-2019 et a œuvré activement à l’obtention du poste francophone au sein du CA d’OCASI. Depuis le mois de novembre 2020, il occupe actuellement le poste de Directeur francophone d’OCASI pour un nouveau mandat de 2 ans. Il a siège dans plusieurs Conseil d’administration des régions de Hamilton et du Niagara. Homme très influent dans la communauté francophone de l’Ontario et auprès des nouveaux arrivants.

 berly Jean Pharuns

Passionnée par l’engagement communautaire, Kimberly Jean Pharuns a amorcé sa carrière à la FESFO ou elle a eu l’occasion de travailler avec de jeunes francophones d’un océan à l’autre. Son expérience en éducation internationale lui a permis de développer des partenariats avec des institutions de plusieurs pays, dont le Vietnam, l’Allemagne, le Mexique et le Brésil et également de collaborer avec de nombreux cégeps, collèges, universités et conseils scolaires. Kimberly est actuellement directrice, immigration francophone à la Fédération des communautés francophones et acadienne.

 Aura Maria Forero

Aura Maria Forero est depuis 2017, la coordonnatrice d’Actions interculturelles de développement et d’éducation (AIDE) pour la province de l’Ontario.  L’organisation est un des 5 fondateurs du projet Connexions francophones, qui vise à offrir le service prédépart aux personnes immigrantes qui choisissent l’Ontario comme terre d’accueil.  

Aura Maria est arrivé au Canada en 2004 avec sa famille. Apprendre le français a été une de ses priorités.  Elle a complété une maitrise en Administration à l’Université de Sherbrooke. Elle est ensuite venue s’établir en 2012 avec sa famille en Ontario.  Sa maitrise de la langue française a facilité son intégration sociale et lui a donné la chance d’obtenir un emploi chez un des partenaire de AIDE à son arrivée dans la province. 

Aura Maria Forero est une fière ambassadrice de l’immigration francophone et elle est heureuse d’avoir pu évoluer dans des emplois en français afin d’aider plusieurs immigrants de toutes les nationalités. Elle est une personne dévouée, passionnée par son travail.  Sa persévérance et son altruisme font d’elle une personne toujours prête à aider les autres.

 Mohammed Soulami

Monsieur Mohamed Soulami est directeur général et fondateur de AIDE(*), une organisation de Sherbrooke (Québec) qui, depuis 1991, s’est résolument orientée vers le rapprochement interculturel et la gestion de la diversité culturelle.

Monsieur Soulami est réputé pour son leadership au niveau régional, provincial et Pan canadien en matière d’intégration de nouveaux Canadiens et des relations interculturelles dans notre société. Toutes ses actions sont orientées vers la valorisation de la richesse qu’apportent l’immigration et la diversité à notre société. M. Soulami jouit d’une renommée et d’une tradition de travail en partenariat avec les organismes et institutions régionales et pan Canadienne mais aussi avec le monde de la recherche universitaire.

 Dre Monic Gallien

Dre Monic Gallien et Dre Marie-Pier LeClerc sont psychologues cliniciennes et deux des six co-propriétaires de l’Équipe de santé psychologique d’Orléans, fondée en 2017. Dre Gallien détient son doctorat de l’Université d’Ottawa et travail auprès des adolescents, adultes et personnes âgées. Dre LeClerc détient son doctorat de l’Université du Québec en Outaouais et travail auprès des adultes et des couples.

Toutes deux originaires du Nouveau-Brunswick, elles portent un souci et engagement particulier à la justice sociale et aux pratiques anti-oppressives, autant dans le leur travail clinique qu’au sein de leur équipe avec leurs clients, collègues et partenaires d’entreprise. Dre Gallien et Dre LeClerc, tout comme leurs partenaires d’entreprise, sont activement engagées dans la formation continue en matière de décolonisation, d’antiracisme, d’inclusion et de diversité. Elles misent à établir et entretenir des liens communautaires solides afin de mettre en place des projets qui sauront honorer ces valeurs et visées.

 Dre Marie-Pier LeClerc

Dre Monic Gallien et Dre Marie-Pier LeClerc sont psychologues cliniciennes et deux des six co-propriétaires de l’Équipe de santé psychologique d’Orléans, fondée en 2017. Dre Gallien détient son doctorat de l’Université d’Ottawa et travail auprès des adolescents, adultes et personnes âgées. Dre LeClerc détient son doctorat de l’Université du Québec en Outaouais et travail auprès des adultes et des couples.

Toutes deux originaires du Nouveau-Brunswick, elles portent un souci et engagement particulier à la justice sociale et aux pratiques anti-oppressives, autant dans le leur travail clinique qu’au sein de leur équipe avec leurs clients, collègues et partenaires d’entreprise. Dre Gallien et Dre LeClerc, tout comme leurs partenaires d’entreprise, sont activement engagées dans la formation continue en matière de décolonisation, d’antiracisme, d’inclusion et de diversité. Elles misent à établir et entretenir des liens communautaires solides afin de mettre en place des projets qui sauront honorer ces valeurs et visées.